Depuis que Crash Bandicoot a quitté la PlayStation première du nom, les opus issus de la licence se suivirent sans jamais ne serait-ce égaler l’excellence des trois premiers volets de la série. Aujourd’hui la saga tente le tout pour le tout avec un nouvel opus signé SuperVillain Studios qui promet un concept revu et corrigé pour essayer de répondre aux attentes des amateurs du genre. Pari réussi ou énième crash d’une licence qui vieillit mal ? La réponse ci-dessous.

Test Crash of the Titans - PSP

crash-of-the-titans Alors que Crash et sa sœur Coco prennent du bon temps, nul ne se doute qu’une terrible menace va s’abattre sur l’île Wumpa. En effet, le terrible Neo Cortex a réalisé une expérience sur les animaux et il les a transformés en de véritables titans désireux de réduire notre cher héros en miettes. Si l’histoire ponctuée par l’enlèvement de Coco reste assez classique, elle n’en est pas pour le moins inintéressante tant les développeurs usent d’humour sans jamais en abuser. Un équilibre maîtrisé qui permet de décrocher quelques sourires. Le tout est accompagné de personnages bien modélisés et de décors assez divers et variés. On a le droit à un titre coloré et visuellement agréable, du moins de loin. Il suffit de se rapprocher pour voir que le jeu souffre bel et bien de gros défauts visuels, à savoir un aliasing omniprésent et des bugs d’affichage grossiers.

On va appeler Brigitte Bardot

Néanmoins, nul besoin de cracher sur le travail des développeurs tant ils ont voulu récompenser les fans de Crash, en leur offrant de nombreux bonus à débloquer à chaque fin de niveau selon les exploits réalisés. Concepts arts, vidéos en tous genres et autres descriptions de monstres seront donc de la partie. De quoi pallier une durée de vie assez limitée puisque seule une poignée d’heures suffira pour terminer l’aventure. Toutefois, il vous est toujours possible de (re)jouer avec un ami grâce à un mode coopératif plutôt sympathique, surtout que les méchants ont de bonnes bouilles. Les minions sont absolument adorables et les différents titans qui pullulent ci et là sur l’île sont à croquer.

On a évité le crash

D’ailleurs il faut bien l’avouer, si tout reste pour le moins classique malgré quelques efforts de l’équipe de développement sur le contenu, il faut reconnaître que le concept a légèrement été revu et corrigé pour essayer de proposer une nouvelle expérience aux joueurs. Même si dans le fond cette nouvelle version propose toujours de nombreuses phases de plates-formes ponctuées par de nombreux passages orientés action, elle a surtout le mérite d’intégrer une nouvelle fonctionnalité : le contrôle de Titans. Si notre avatar évolue seul sur certains passages, il peut (doit, selon les cas) néanmoins taper un des colosses à proximité pour l’affaiblir suffisamment afin de lui sauter dessus et de lui mettre un masque Aku-Aku pour en prendre le contrôle. Or chaque type d’adversaire possède ses propres attaques dont certaines sont indispensables pour progresser dans l’aventure. Ce qui introduit un très léger côté réflexion qui permet de changer un peu du simple « j’avance, je mets des claques et j’avance ».

Au fond le titre se prend rapidement en main et il reste très agréable à jouer, surtout que les fans retrouveront rapidement leurs marques avec un Crash qui possède de nombreux coups. Rajoutez en plus quelques quêtes annexes qui demandent de remplir un objectif particulier pour récupérer un bonus et des sessions de glissades sur une planche en bois, et vous obtenez un jeu dans l’esprit bon enfant qui tente de diversifier les plaisirs. Dommage que l’avancée soit bien trop linéaire pour réellement en profiter. Le concept est intéressant et les actions sont nombreuses, mais la réalisation technique n’est pas suffisamment léchée pour mettre ces qualités là en avant.

Bilan : mouai

Crisis Core : Final Fantasy VII est un très bon jeu qui offre un scénario d’exception, des cinématiques époustouflantes et des graphismes d’une grande qualité. Néanmoins, il faut bien avouer que cet Action/RPG souffre de gros défauts que bien des fans surmonteront, mais tous ne seront pas forcément dans le même cas. Si l’histoire est prenante et intéressante, il faut bien avouer qu’elle reste un poil trop courte. Moins d’une dizaine d’heures pour un jeu solo, c’est peu. Pour pallier cette durée de vie faiblarde, les développeurs ont inséré 300 missions annexes. Mais celles-ci ne permettent que d’enchaîner les combats et se révèlent au final bien répétitives, et ce malgré quelques bonnes surprises et autres bonus. S’ils n’avaient pas autant dissocié l’aventure principale de la secondaire, peut-être que ces défauts auraient été moins flagrants. Enfin, dans tous les cas, les amateurs pardonneront ces quelques impairs et se délecteront de tout ce qui rend ce jeu incontournable… pour un fan de Final Fantasy VII !

Les bons points

  • L’univers
  • Le concept des Titans
  • Les bonus
  • Le mode coopération
  • Beau de loin…


A améliorer

  • Mais beaucoup trop d’aliasing
  • Trop linéaire
  • Assez court
  • Réalisation en demi-teinte t
Tous droits réservés © 2013/2017 - Enjoy testmode.fr.
Vous souhaitez nous faire tester autre chose ?
Vous avez des remarques ?
C'est par là : contact(@)testmode.fr